COFFRETJRC

Jean-Roger Caussimon

Site officiel en cours, merci Véronique et merci Didier

NOUVEAU

Vient de paraître

NOVEMBRE 2011

Jean-Roger Caussimon

chante

Jean-Roger Caussimon

L'Intégrale (5CD soit 114 titres, un livret 144 pages)

produite par Saravah et SWProductions

est disponible

distribution Harmonia Mundi

Biographie

Né à Paris, le 24 Juillet 1918. Études dans différents lycées de Bordeaux. Baccalauréat, de justesse, car il est en même temps comédien professionnel, à 18 ans, dans la troupe du Trianon-Théâtre de Bordeaux. Un an auparavant, il a obtenu un Premier Prix de comédie au Conservatoire de cette ville. "Monte à Paris ". Il est admis, à titre d'auditeur, au Conservatoire de Paris, dans la classe de Louis Jouvet. Service militaire. Guerre. Captivité. Retrouve le théâtre, fin 44, au Théâtre de la Cité où l'engage Charles Dullin.
Parallèlement, en activité nocturne, J-R C. présente, au célèbre cabaret Au " Lapin Agile ", un tour de poèmes et de chansons dont il est l'auteur. Passe également aux " Trois Baudets" " Chez Gilles ", à " l'Écluse ", " Chez Pasdoc ", aux " Trois Mailletz " où l'accompagne Léo Ferré qui fait partie du programme. Après de nombreuses créations sous la direction de Charles Dullin, J-R C. entre dans la troupe des " Grenier - Hussenot " où il joue, entre autres, " Les Gaietés de l'Escadron ", " Les Gueux au Paradis" " La Visite de la Vieille Dame ". Sous la direction de Jean Mercure, il crée " Maître après Dieu ", " Sur la Terre comme au Ciel ", " Un nommé Judas ", " Le Paria ". Suivent, avec des fortunes diverses, une trentaine de pièces de théâtre et si J-R C. est fier d'avoir joué " La Mise en Pièces du Cid " pour Roger Planchon, il ne rougit pas d'avoir joué " Adieu Berthe " auprès de son regretté copain Francis Blanche. Pour le théâtre, en 1962, il écrira les 30 chansons françaises de "Frank V" pièce de Friedrich Dürrenmatt sur une musique de Paul Burkhard. En 1972 et 1973 ce seront les chansons pour les pièces "Mesure pour Mesure" de W.Shakespeare et "Nom : Stuart, prénom : Marie" de J. Knittl.
 

A tourné, au cinéma, une centaine de films dont il retient " Juliette ou la Clef des Songes " (Marcel Carné), " l'Auberge Rouge " (Claude Autant-Lara ), " French-Cancan " (Jean Renoir)" Bel-Ami " (Louis Daquin). Tourne pour Jean Yanne et pour Bertrand Tavernier, " Le Juge et l'Assassin" dont il écrit les chansons.
A la Télévision, plus de cent cinquante "dramatiques" depuis les fameuses " La Caméra explore le Temps " aux " Roses de Manara " de Jean Kerchbron, en passant par " Le Jeune Fabre " de Cécile Aubry. Jean-Christophe Averty lui a consacré deux " Shows " et Jacques Chancel l'a plusieurs fois invité à son " Grand Échiquier ".

" Théâtre est mon amour et chanson ma tendresse " se plaît-il à dire.

Sous l'amicale pression de Léo Ferré et de Pierre Seghers, laisse publier ses premiers textes dans la collection " Poètes d'Aujourd'hui ". J-R C. ne se considère pas pour autant comme " poète " mais comme " artisan de la chanson ". 
Sur l'initiative de Pierre Barouh (Saravah), et grâce à José Artur, J-R C. enregistre son premier disque d'auteur interprète en I970. Ce disque recevra le " Prix Paul Gilson " décerné par l'Académie Charles Cros. Deuxième trente-trois tours en I972. Suivent, en I974, en I975, en I976, la bande originale de la musique de Philippe Sarde et les chansons de J-R C. pour le " Juge et l'Assassin'", en I977. Il enregistre un 45 tours simple en 1981, "Un soir de mai" et "Les DOM TOM de Amérique".

"L'intégrale 1970-1980" soit 4 CD est disponible chez les disquaires (distribution Média 7).
J-R C. n'est pas un comédien de plus qui vient à la chanson. Il a toujours écrit pour de nombreux interprètes. Pour Léo Ferré (Le Temps du Tango, Comme à Ostende, Nous Deux etc. ...). L'ont chanté et le chantent actuellement: Catherine Sauvage, Les Frères Jacques, Maurice Chevalier, Les Quatre Barbus, Marc et André, André Claveau, Philippe Clay, Isabelle Aubret, Mouloudji, Cora Vaucaire, Serge Gainsbourg, Julien Clerc, Arno, Philippe Léotard, Bernard Lavilliers/Rita Mitsouko, Chanson Plus bi-fluorée, Jacqueline Danno, Brigitte Sauvane, Jean Piero, Valéria Munarriz, Renée Claude, Barbara, Angélique Ionatos, l'Orphéon, etc.
En I975, la S.A.C.E.M. lui décerne le Prix André-Didier Mauprey pour l' ensemble de son oeuvre. Tout en Poursuivant son activité de comédien, J-R C. est passé, en co-vedette avec Nicole Croisille, à Bobino. L'Olympia lui a ouvert sa scène pour un "Musicorama". Est passé, pendant plusieurs mois, à la Villa d'Este et au "Caveau de la République" et du 26 avril au 20 mai I977, 25 récitals exceptionnels au Théâtre de la Renaissance. Au théâtre de la Ville, à l'initiative de Jean Mercure en 1978. 
J-R C. a donné, environ 250 récitals, en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche et au Québec.

En 1985, Léo Ferré enregistre, "Léo Ferré chante Jean-Roger Caussimon - Les Loubards" (EPM Fdc 1008). Douze titres inédits. Il est fait Officier des Arts et Lettres par le ministre de la Culture Jack Lang.
Il décède le dimanche 20 octobre 1985.
En 1987, l'Espace Jean-Roger Caussimon est inauguré à Tremblay-en-France.
En 1993, Alain Poulanges lui consacre 5 émissions sur France Inter.

En 1994, parution de "Mes Chansons des quatre saisons" (131 textes de chansons+CD), "La Double Vie" (mémoires inédits+CD).
En 1995, le Prix Charles Cros est décerné pour ces deux livres.


Pour plus d'information, se rapporter au livre "La Double Vie".

Mes chansons c'est ma solitude et mon irréalisable besoin d'amour que je donne à tous. Il n'y a pas un mot, pas un vers qui n'ait sa raison d'être profonde et douloureuse.

artimage787283165889201101184408389